Le traitement des tiques chez le chien

Image illustrant l'article Le traitement des tiques chez le chien

Les tiques représentent un mal qu’il ne faut pas prendre à la légère. Non contentes de pomper le sang de nos chiens, elles peuvent en plus leur transmettre des affections plus ou moins graves. Le traitement des tiques est une mesure nécessaire pour plus d’une raison.

Si elles sévissent principalement dès le retour des beaux jours au printemps ou en automne, les tiques sont présentes toute l’année, constituant une menace permanente pour nos chiens. Ces acariens sont non seulement responsables de démangeaisons chez nos amis à 4 pattes, mais ils sont en plus porteurs d’un éventail d’agents pathogènes pouvant provoquer toutes sortes de maladies.

Sans parler des réactions allergiques qu’ils sont susceptibles de déclencher. Il est donc important de prévenir et de combattre les tiques pour préserver à la fois le bien-être et la santé de nos chiens. A quels produits se fier ? Il existe divers traitements dont l’efficacité varie d’un chien à l’autre.

Les tiques, qui sont-elles ?

Les tiques font partie des principaux parasites externes du chien, avec les puces. Il s’agit de minuscules acariens de couleur rouge-brun et dont l’abdomen grossit à mesure qu’il se remplit du sang de son hôte.

Vivant notamment sur les hautes herbes, elles se tiennent à l’affût du passage du moindre animal susceptible de devenir leur garde-manger. Les chiens font partie de leurs « proies » préférées. Une fois installées sur l’un d’eux, elles s’accrochent à leur peau en y plantant leur rostre. Elles peuvent alors commencer à se nourrir du sang de l’animal, tout en y injectant une sorte de salive. C’est par le biais de celle-ci que l’acarien transmet des agents pathogènes potentiellement porteurs de maladies. Babesia canis, responsable de la piroplasmose, figure parmi lesdits agents pathogènes. La maladie de Lyme et l’ehrlichiose sont, elles aussi, des affections transmises par les tiques.

Il y va donc de la santé du chien, car certaines de ces maladies peuvent s’attaquer à des organes et fonctions essentiels, débouchant parfois sur son décès. Démangeaisons et allergies guettent également les chiens infestés par les tiques.

Les produits anti-tiques

Les qualités recherchées chez un produit anti-tiques sont l’efficacité en prévention, celle à titre curatif, la résistance à l’humidité et son action sur la durée.

Il existe plusieurs types de traitements avec des niveaux d’efficacité variables : 

  • Les poudres, par exemple, sont de moins en moins employées
  • les ultrasons, se sont majoritairement montrés inefficaces
  • les sprays  peuvent donner de bons résultats, mais ils présentent l’inconvénient de ne pas pouvoir laver ou baigner le chien pendant un certain délai (2 jours généralement). Ils permettent néanmoins de traiter aussi l’environnement du chien : niche, couchage, etc.
  • les colliers à l'amitraz ou à la deltaméthrine permettent de prévenir les infestations, mais là encore, leur efficacité est variable d’un animal à l’autre et en fonction des modèles.
  • les anti-tiques sous forme de pipette ne manquent pas d’intérêt . Simples à appliquer, ils doivent toutefois être administrés au bon endroit (à la base du cou, entre les omoplates) et les résultats ne sont pas garantis dans les cas d’infestations importantes.
  • les comprimés et cachets appétents, qui font partie des formes d’anti-tiques les plus récentes, présentent l’avantage d’agir, en plus, contre les parasites internes et les puces.

Le choix du traitement va donc dépendre de plusieurs critères, dont le mode de vie du chien : s’il est souvent exposé à l’humidité, s’il vit principalement en intérieur ou en extérieur, etc. Aussi, un même produit peut être efficace chez un chien et s’avérer totalement inutile chez un autre. Il n’y a donc pas de règle prédéfinie. Demander conseil à son vétérinaire permet de s’orienter vers le traitement le mieux adapté.

Comment enlever une tique de son chien soi-même ?

Il vous arrivera sans doute de déceler une petite grosseur sur le corps de votre chien en le caressant. Généralement, des petites boules grisâtres accrochées à la peau du chien sont visibles. 

Pour la retirer, il suffit de vous munir d'un crochet tire-tique. Vous pouvez vous procurer cet instrument directement chez votre vétérinaire. Il faudra ensuite désinfecter la zone de la piqûre avec un produit habituel.

Attention : surveillez attentivement votre chien les jours suivants une piqûre de tique. Si vous apercevez une fatigue inhabituelle, des vomissements, des diarrhées, une perte d'appétit ou même des urines très foncées, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour écarter les risques d'une piroplasmose.


Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !


On en parle sur le forum

Oedeme pulmonaire chez le chien Répondre Sujet de Emilie de Chien.fr | Le Samedi 05 Décembre 2015 à 15:41
Vaccin chez le chien âgé Répondre Sujet de pearl | Le Mardi 28 Juin 2016 à 17:27
Pourquoi mon chien se cache quand un(e) inconnu(e) est chez moi ? Répondre Sujet de Alphonse Herbin | Le Mercredi 16 Novembre 2016 à 09:40
Quels sont les symptômes du cancer chez le chien ? Répondre Sujet de Christian Bret | Le Lundi 28 Novembre 2016 à 09:49
Mon chien saigne des gencives après nos jeux, pour quelle raison ? Répondre Sujet de Capt'n | Le Lundi 17 Octobre 2016 à 09:13
Vous avez une question ?
N'hésitez pas à demander conseil aux visiteurs de Chien.fr sur le forum !

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter cet article !