Reprendre un chiot après la mort de son chien

Image illustrant l'article Reprendre un chiot après la mort de son chien

Au même titre que la perte d’un parent, la mort du chien est une véritable tragédie pour sa famille. L’adoption d’un nouveau chiot permet à certains de surmonter cette épreuve, mais elle peut mal se dérouler si elle est précipitée ou irréfléchie.

Qu’il soit survenu suite à un accident, une maladie ou à la vieillesse, le décès de son animal de compagnie n’est jamais un évènement anodin dans la vie de famille, bien au contraire. Les sensations de vide et la tristesse qu’il engendre sont tout à fait comparables à ce que l’on ressent après avoir perdu un proche. Si c’est votre cas et si vous envisagez de reprendre un chiot après la mort de votre animal, voici quelques conseils vous permettant de faire en sorte que l’adoption se passe dans de bonnes conditions.

Laissez-vous le temps de surmonter la perte et de faire votre deuil

Il n’y a rien de plus humain que de ressentir de la douleur et du chagrin après la perte de son animal de compagnie. Les chiens sont des membres de la famille. Ils grandissent à nos côtés, partagent nos joies et nos soucis, font tout pour nous faire plaisir et nous aider au quotidien, s’attachent à nos enfants (et réciproquement).

C’est donc un énorme vide qui se crée à la maison et dans notre vie avec leur disparition. Ce vide, chacun y réagit à sa manière : certains décident de ne plus jamais adopter de chien pour ne pas revivre cet épisode douloureux, tandis que d’autres projettent aussitôt d’accueillir un autre animal. Entre les deux, il y a ceux qui préfèrent attendre un moment avant de se remettre à construire des liens avec un chien.

L’essentiel est de bien faire son deuil avant d’envisager une nouvelle adoption. Il est, en effet, important de prendre le temps de « digérer » son chagrin et de savoir s’il l’on est bien prêt à accueillir un chiot. Pour vous aider à faire votre deuil, n’accumulez pas les souvenirs matériels du chien décédé. Limitez-vous à un ou deux objets, en plus des photos et vidéos qui vous permettront de vous remémorer les beaux moments passés avec lui.

Il ne s’agit pas d’oublier votre chien bien aimé, mais plutôt de ne pas rester prisonnier de la tristesse associée à sa disparition.

Les erreurs à éviter

Vouloir un chien semblable à celui qui a disparu : ne cherchez surtout pas à faire de votre chiot la copie du chien décédé, même s’il est de la même race. Quoi que vous fassiez dans ce sens, il n’aura jamais le même comportement et réagira différemment à diverses situations, ce qui ne signifie pas qu’il a moins de valeur.

Transposer votre tristesse sur le chiot : il est tout à fait naturel d’être triste, voire déprimé, après la perte d’un être cher, mais votre chiot a besoin de toute votre attention. Il peut certes vous aider à surmonter votre chagrin, mais il n’est pas qu’une éponge à sentiments. Si vous lui « imprimez » votre manque d’affection, vous risquez de favoriser chez lui le développement de troubles comportementaux difficiles à corriger.

Rejeter le chiot s’il est trop différent : le nouveau venu peut se montrer moins bon gardien, moins démonstratif (ou au contraire moins calme), moins enclin à rapporter des objets ou moins joueur. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne fera pas valoir d’autres qualités dans des domaines différents. De plus, il aura besoin de temps pour apprendre toutes ces choses.

Un nouveau membre de la famille

Lorsque vous vous apprêtez à accueillir un nouveau chiot, gardez bien à l’esprit que c’est un être unique que vous allez adopter. Il n’est pas le remplaçant du chien décédé ni encore moins son clone. Il aura son propre caractère, ses propres habitudes, ses qualités et ses défauts. Le chiot est appelé à occuper une place au sein de la famille dont il deviendra un membre à part entière.

Accordez-lui autant de temps et d’affection que possible, sans trop le gâter non plus. Occupez-vous en de manière juste et équilibrée afin de lui offrir la possibilité de s’épanouir au sein de son nouvel environnement. Donnez-lui tout ce dont un chiot a besoin pour construire sa personnalité, s’assurer une bonne croissance et rester en bonne santé.

Profitez de l'expérience que vous avez eue avec votre chien décédé, sans pour autant chercher à reproduire exactement le même rapport que vous entreteniez avec ce dernier.


Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !


On en parle sur le forum

Mon chien est mort : dois-je en reprendre un aussitôt pour faire le deuil ? Répondre Sujet de Henri P. | Le Vendredi 25 Novembre 2016 à 10:26
Qu'est devenu le SDF roumain avec son chiot volé à Paris ? Répondre Sujet de Anaïs Mollet | Le Vendredi 18 Décembre 2015 à 21:29
Adopter un chiot après la retraite? Répondre Sujet de Mathilde Corbeil | Le Lundi 25 Janvier 2016 à 18:47
Chiot Répondre Sujet de Francoise Weyrich | Le Dimanche 17 Avril 2016 à 18:34
A quel moment adopter un chiot ? Répondre Sujet de Chloé Firelli | Le Vendredi 07 Octobre 2016 à 17:04
Vous avez une question ?
N'hésitez pas à demander conseil aux visiteurs de Chien.fr sur le forum !

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter cet article !