Préparer l'arrivée de son chiot à la maison

Image illustrant l'article Préparer l'arrivée de son chiot à la maison

L’adoption d’un chiot est une décision importante. Son arrivée à la maison est une étape qui l’est tout autant, car elle déterminera la qualité et le temps d’adaptation du jeune animal totalement déboussolé. Voyons ensemble comment faire pour accueillir votre chiot dans les meilleures dispositions.

De manière générale, on considère que l’âge idéal pour ramener un chiot à la maison se situe entre 2 et 3 mois. Il a ainsi dépassé l’âge du sevrage, qui est de 6 semaines, et a pu acquérir les réflexes sociaux de base auprès de sa mère ainsi que de ses frères et sœurs.

Le jeune animal s’apprête donc à connaître une nouvelle vie, celle que vous allez lui proposer, ce qui représente une étape importante aussi bien pour lui que pour votre famille. Le moment de son arrivée à la maison sera forcément empreint de bonheur, d’excitation et d’émotion.

Il convient tout de même de le préparer comme il se doit afin de réduire les effets du traumatisme qu’il peut représenter pour le chiot. Il s’agit de l’entourer, de joie et d’affection, tout en évitant de le noyer sous un flot de caresses ininterrompu et de comportements susceptibles de le stresser.

Un accueil chaleureux, mais calme et rassurant

A son arrivée à la maison, le chiot ne doit surtout pas être confronté à une ambiance stressante, faite d’effusions de joie excessives, de cris d’enfants et de bruits confus. Ces premiers instants dans son nouvel environnement doivent être, au contraire, marqués par un grand calme. De cette manière, on évite de le désorienter davantage.

Il ne faut pas oublier que le chiot a vécu 2 à 3 mois auprès de sa mère et de ses frères et sœurs, et que la séparation représente déjà un chamboulement profond dans sa jeune vie. Evitez de convier les voisins, amis et autres personnes qui ne font pas partie de votre cercle familial restreint.

Les présentations avec les autres se feront plus tard. Elles seront même nécessaires afin de parfaire la socialisation de l’animal. Mais, entretemps, il devra apprendre à distinguer les gens qui constitueront son petit clan et auxquels il devra obéir : ceux qui vivent à la maison.

Attribuez-lui un endroit bien à lui, qu’il pourra s’approprier

Préparez-lui un coin personnel ou un endroit qui lui servira autant de lieu de repos que de poste d’observation. Il doit être éloigné des allées et venues, tout en lui permettant d’observer tout ce qui se passe à la maison.

Une fois l’emplacement choisi, posez-y son couchage : un petit panier, assez grand pour lui permettre de bouger un minimum et suffisamment étroit pour qu’il se sente entouré de toutes parts grâce à un duvet confortable. Dans l’idéal, placez-y un morceau de tissu imprégné de l’odeur de son lieu de naissance : il peut s’agir d’un bout du linge sur lequel il dormait aux côtés de sa mère et la fratrie. Autrement, un petit doudou contre lequel le chiot pourra se blottir fera l’affaire.

Lui laisser le temps de découvrir son nouvel environnement

Laissez-le se familiariser, à son rythme, à son nouvel environnement. Le chiot devra pouvoir explorer toute la maison en toute liberté, hormis les pièces que vous lui interdirez dès le départ.

Essayez de lui consacrer un maximum de votre temps les premiers jours afin qu’il ne soit pas trop déstabilisé par l’absence de sa famille. Jouez avec le chiot, dorlotez-le et adoptez un ton enjoué lorsque vous vous adressez à lui.
Vous pourrez ensuite commencer à lui apprendre la propreté : sortez-le plusieurs fois par jour, idéalement juste après les repas, et félicitez-le à chaque fois qu’il fait ses besoins dehors.

Quelques mesures de sécurité

  • Fermez toutes les issues qui mènent vers l’extérieur de la maison afin de permettre au jeune chien d’explorer son univers sans danger
  • Rangez les produits toxiques, les objets fragiles et les fils électriques qui sont à sa portée
  • Ne laissez pas les plantes à sa portée, car certaines peuvent être toxiques
  • Rangez vos chaussures et pantoufles, car votre chiot peut les mordiller
  • Relevez les nappes, rideaux, stores et tout ce que le chiot peut avoir envie de tirer
  • Nettoyez systématiquement les restes de nourriture sur le sol
  • Ne laissez jamais votre chiot et votre bébé seuls. Tous deux peuvent mutuellement et involontairement se faire du mal

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !


On en parle sur le forum

Comment entraîner son chien à garder la maison ? Répondre Sujet de Nicole | Le Mardi 04 Octobre 2016 à 11:57
Qu'est devenu le SDF roumain avec son chiot volé à Paris ? Répondre Sujet de Anaïs Mollet | Le Vendredi 18 Décembre 2015 à 21:29
J'ai l'impression que mon chien ne reconnait plus ma maison, est-ce... Répondre Sujet de Fabien nuyttens | Le Mercredi 19 Octobre 2016 à 10:13
Destruction à la maison Répondre Sujet de Elisa Keller | Le Mardi 25 Octobre 2016 à 22:55
L'alimentation faite maison pour chien : est-ce une bonne chose ? Répondre Sujet de Jeanine Mollet | Le Lundi 07 Novembre 2016 à 09:52
Vous avez une question ?
N'hésitez pas à demander conseil aux visiteurs de Chien.fr sur le forum !

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter cet article !