La lettre hilarante d'un chien après sa castration !

Image illustrant l'article La lettre hilarante d'un chien après sa castration !

C’est avec beaucoup d’humour que BarkPost s’est glissé dans la peau d’un chien venant d’être castré. Prenant virtuellement la plume, l’animal exprime donc sa surprise et ses sentiments après s’être rendu compte que ses testicules avaient disparu.

Voici une manière des plus originales qu’a trouvée BarkPost pour évoquer le sujet de la stérilisation des chiens mâles. Le site a imaginé la lettre qu’aurait rédigée un chien fraîchement castré s’il avait la capacité d’écrire.

Surpris de constater que ses attributs n’étaient plus là, il se demande où ils sont passés et pourquoi ils l’ont quitté.

Voici le texte traduit par nos soins :

« Mes chères Boules,

Où êtes-vous passées ?

Un jour, je me suis réveillé et vous n’étiez plus là. Aucune lettre, ni avertissement. Rien… Juste parties.

Je n’arrive pas à croire que vous m’ayez quitté. Après tout, nous étions ensemble aussi longtemps que je m’en souvienne. J’ai toujours eu l’impression que nous étions intimement liés.

Je continue de me remémorer encore et encore les derniers instants que nous avions passés ensemble. Nous étions allés chez le vétérinaire avec Maman. Ces derniers nous regardaient et me disaient à quel point j’étais un bon garçon. C’est tout ce dont je me rappelle. Ce dont je me souviens par la suite, c’est de m’être réveillé de la plus étrange sieste que je n’ai jamais connue, avec le collier le plus moche qui soit autour de mon cou. Et vous n’étiez plus là.

J’ai toujours pensé que nous étions un trio indivisible : Boule droite, Boule gauche et moi. Les Trois Mousquetaires. Mais à présent, je m’inquiète en pensant que vous étiez malheureuses. Peut-être vous prenais-je pour acquis. Ne vous ai-je pas suffisamment léchées ? Vous ai-je, au contraire, beaucoup trop léchées ? Mes bisous n’étaient-ils pas assez tendres pour vous pousser à rester ?

Je ne suis plus le même depuis que vous m’avez quitté. Je n’urine pas autant qu’avant pour marquer mon territoire et mon irrépréhensible envie de m’accoupler avec tout ce qui bouge a disparu. Mais bon, ce n’est pas une grosse perte à vrai dire. C’était un peu comme si je jouais au ping-pong avec moi-même.

Ceci dit, je ne pourrai plus jamais regarder une balle de ping-pong sans repenser à vous. La ressemblance est étrange. En fait, pour être honnête avec vous mes chères Boules, tout me fait penser à vous.

A chaque fois que je regarde mon bas-ventre, je pense à vous. Parfois, j’oublie que vous n’êtes plus là et je me surprends à me lécher la zone où vous étiez. Mais à chaque fois que je le fais, Maman me hurle d’arrêter. Je sais qu’elle le fait pour mon bien. Elle veut que j’arrête de penser à vous et que j’aille de l’avant, mais je ne pourrai jamais vous ôter de ma pensée, ni vous quitter comme vous l’avez fait.

J’ai même cru vous voir l’autre jour. Je me suis précipité vers vous, rassuré, heureux, ne vous en voulant même pas de vous être absentés sans explication. Malheureusement, ce n’était pas vous, mais les « bijoux de famille » d’un pauvre humain.

A chaque fois que le vent souffle, je pense à vous. Parce que vous aimiez le vent, mais aussi parce que je ressens clairement l’air froid passer entre mes pattes arrière maintenant que vous n’êtes plus là. Alors que j’écris ces mots, la brise me traverse et je jurerais presque que vous êtes là. Mais vous êtes parties. Vous êtes autre part.

J’avais l’habitude d’imaginer le futur. Notre futur. Je pensais qu’un jour, j’aurais des petits. Pourtant, ce n’est plus possible aujourd’hui. Vous étiez une partie de moi, mais à présent, j’ai l’impression de n’être que la moitié d’homme que j’étais et je suis assailli par une multitude de questions. Redeviendrez-vous mes boules un jour ? Deviendrez-vous les boules de quelqu’un d’autre ? Mais surtout, pourquoi ? Pourquoi, mes Boules ?

Le seul motif d’espoir que j’entretiens désormais, c’est de croire que vous ne m’avez pas quitté. Que, peut-être, vous avez été prises de force ou kidnappées. Mais non, comment cela pourrait-il être le cas ? Cela n’a pas de sens. Mais ne prenez pas trop ces élucubrations au sérieux. Ce ne sont que les pensées errantes d’un chien au cœur brisé et émasculé.

La vérité, c’est que je dois accepter que vous ayez fait votre choix sans moi. Malgré cela, je n’ai qu’une chose à faire : vous pardonner. Oui, mes chères Boules, je vous pardonne. Je vous pardonne d’être parties, de m’avoir quitté, de ne pas avoir eu les c* de me dire au revoir.

Malgré tout, je le répète, je vous pardonne.

Alors, où que vous soyez, mes chères Boules, j’espère que vous êtes heureuses, libres et que vous avez tout ce dont vous avez besoin.

 

Au revoir, Boules.

 

Affectueusement.

 

Chien. »

Traduit par Chien.fr


Comme des milliers de propriétaires de chien, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chien !

Si vous aimez votre chien, faites comme des milliers de propriétaires de chien, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !


On en parle sur le forum

Quelle sera la lettre pour prénoms de chien de 2017 ? Répondre Sujet de Sophie Lefevbre | Le Lundi 17 Octobre 2016 à 09:58
Mon chien a une haleine de chien ! Répondre Sujet de Jérôme Bernier | Le Jeudi 29 Septembre 2016 à 11:07
Mon chien s'est battu avec un autre chien et il s'est fait blesser... Répondre Sujet de Nicole | Le Lundi 17 Octobre 2016 à 09:17
Oedeme pulmonaire chez le chien Répondre Sujet de Emilie de Chien.fr | Le Samedi 05 Décembre 2015 à 15:41
mon chien m'attaque quand j'ouvre la porte de mon escalier Répondre Sujet de emilie philippart | Le Mercredi 23 Décembre 2015 à 18:47
Vous avez une question ?
N'hésitez pas à demander conseil aux visiteurs de Chien.fr sur le forum !

Sondage

Votre chien dort-il avec vous ?

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter cet article !