Une éleveuse fait don d’un chien pour aider les militaires à faire face aux séquelles psychologiques de la guerre

Image illustrant l'article Une éleveuse fait don d’un chien pour aider les militaires à faire face aux séquelles psychologiques de la guerre

Jody Piner, éleveuse de Golden-Retrievers en Californie, s’apprête à faire don de l’un de ses chiens à un soldat en proie à un mal qui sévit chez de nombreux militaires qui reviennent du front : le trouble de stress post-traumatique.

De nombreux soldats qui rentrent des théâtres de combat gardent les séquelles psychologiques de ces expériences. Ils sont en proie à des symptômes graves, ceux associés au trouble de stress post-traumatique. Beaucoup d’entre eux songent sérieusement à mettre fin à leurs jours et certains finissent par passer à l’acte. C’est ce qui est arrivé à Ben, un sergent de l’US Army (l’armée de terre américaine), qui s’est suicidé en 2013 après être revenu d’un déploiement en Afghanistan.

Ben était le neveu de Jody Piner, une passionnée des chiens installée à Bakersfield, dans le comté de Kern (Californie). A la même période, elle avait également perdu son chien prénommé Summit, à cause d’un cancer.

Jody Piner travaillait déjà avec les chiens, mais n’avait pas encore démarré son élevage. En se consacrant à celui-ci, elle s’était promis de faire don de l’un de ses chiens à un soldat en détresse pour l’aider à surmonter cette épreuve. En lisant Until Tuesday, un livre autobiographique écrit par Luis Carlos Montalvan, un ancien militaire qui avait fait face au même problème et s’en était sorti grâce à un chien, Jody Piner a été renforcée dans ses convictions.

Elle a donc fait appel à Dale et Lu Picard. C’est ce couple qui avait formé le chien dont il était question dans l’ouvrage, et qui allait donc prendre en charge la formation de l’animal de Jody Piner.

Prénommé Patriot, le Golden-Retriever de Jody Piner poursuit actuellement son apprentissage, qui devrait être terminé dans un an. Il sera alors confié à un militaire souffrant du trouble de stress post-traumatique et de difficultés physiques pour l’aider à surpasser ses tourments. Le chien l’épaulera par sa présence, mais aussi en réalisant, pour lui, une variété de tâches : lui ramener des objets, ouvrir les portes, etc.


" Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !


On en parle sur le forum

Don de chiots Répondre Sujet de Charlotte Gladu | Le Vendredi 30 Septembre 2016 à 11:48
comment cliquer pour aider une association ? Répondre Sujet de marie-joelle sainteville | Le Dimanche 06 Mars 2016 à 17:11
Mon chien fait peur aux enfants. Répondre Sujet d'un invité | Le Vendredi 11 Novembre 2016 à 09:13
Comment bien mesurer un chien ? Quelles sont les mesures à prendre ? Répondre Sujet d'un invité | Le Lundi 17 Octobre 2016 à 16:09
Quels gestes ou positions à éviter face à son chien? Répondre Sujet d'un invité | Le Vendredi 28 Octobre 2016 à 10:39
Vous avez une question ?
N'hésitez pas à demander conseil aux visiteurs de Chien.fr sur le forum !

Sondage

Avez-vous déjà emmené votre chien chez un toiletteur ?

Commentaires

Aucun commentaire

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour pouvoir commenter !

    Soyez le premier à commenter cet article !